lundi 6 avril 2009

Bon, bah, voilà l'interview des HARD-ONS réalisée y'a un an, par mail, d'ou le manque de naturel évident... par contre, c'était un vrai plaisir de constater la coolitude et la disponibilité des gars quand à mes questions, plus ou moins intéressantes.... Merci donc à Blackie et aux Hard-Ons.

les HARD ONS ont toujours sonné pour moi comme un mix entre les RAMONS et des trucs comme DINOSAUR Jr ou même MY BLOODY VALENTINE.. Bon, pour les RAMONES, je suis sur de mon coup, mais pour les deux autres vu qu’ils vous sont contemporains… bref, c’est quoi la recette pour mélanger votre pop à votre punk ?

ON a toujours été fans de Pop : par exemple, on a toujours écouté les BEATLES et les BEACH BOYS autant que des groupes moins connus comme les BARRACUDAS, les BYRDS… des groupes comme les RAMONES étaient justes des groupes pop qui jouaient très vite et très fort, c’est ce qu’ont toujours été les HARD-ONS… un groupe de pop qui joue vite et fort…

D’une certaine façon, MY BLOODY VALENTINE vous ont volé votre « mur du son / mur de guitare », en tous cas, des fois, ça sonne pareil..

Je pense pas que MY BLODDY VALENTINE soient au courant qu’on existe.



J’ai toujours été fan de l’humour lourd des HARD ONS, d’où est venu l’idée de faire de si jolies mélodies avec des paroles aussi débiles ?

Nous sommes tous les trois des migrants. Blackie est né à Sidney mais ses parents sont croates. L’anglais a toujours été notre deuxième langue, pas la principale. Du coup, les paroles n’ont jamais été très importantes pour nous. Quand il était temps d’écrire les paroles, les première choses qui me venaient à l’esprit étaient des trucs débiles. On est des gros fans de comédie, de séries etc… On est pas un groupe triste comme BAUHAUS ou JOY DIVISION ou BIRTHDAY PARTY, même si on aime beaucoup ces groupes. On est plutôt faciles à vivre et on aime bien rigoler quasi tout le temps…
Tu veux dire que vous chantez n’importe quoi et que vous trouvez les paroles au dernier moment, après la ligne de chant ? En France, on appelle ça chanter en yaourt…
Oui, on chantait en yaourt. Personne dans le groupe n’avait grand chose à foutre des paroles. Par exemple, on a écrit les textes définitifs de SMELL MY FINGER au studio, pendant l’enregistrement. On a souvent fait ça. Tout ce qui nous intéressait c’était le son et le bruit. On aime tous lire des livres, j’aime aussi la poésie et al prose, mais on ne s’intéressait juste pas du tout aux textes dans notre groupe. C’était bizarre parce qu’on était très mélodique.

Est-ce que vous vous êtes pas demandé si vous alliez jamais trouvé un seul concert avec un nom pareil ? ? Quand on a commencé la musique, on avait 15 ans et on adorait la musique qui avait un certain sens de l’humour. On avait pas grand chose à foutre de pas grand chose. ON avait pas vraiment de but ou de plan de carrière. En quelque sorte, je pense que le nom nous a aidé. On a toujours pas de plans de carrières Tu peux faire un TOP 5 de tes noms de groupes débiles préférés ? 1. The Very idea of fucking Hitler 2. The D-cups 3. Boeing Duveen and the beautiful soup 4. Turbonegro 5. John Cougar Concentration Camp J’ai jamais trop compris comment vous en étiez arrivé à faire un disque avec Henry Rollins… je vois pour le disque avec les STUPIDS, mais avec ROLLINS j’ai du mal à imaginer les conversations entre vous et lui…. Ceci dit, le disque est mortel… Henry Rollins est un grand fan de musique, il beaucoup de respect pour tous les types de musique, donc on avait ça en commun. Quand on l’a rencontré, il avait un super sens de l’humour. Lui et nous avons un gros passé dans la « scène punk » donc on avait la même approche de la musique. Les STUPIDS étaient sur le même label que nous VINYL SOLUTION en Europe et WATERFRONT à Sidney. La scène hard core underground était un super réseau, sans compétition, tout le monde s’écrivait les uns les autres. Je sais pas comment c’est maintenant, mais j’imagine que c’est pareil, mais avec des e mails. C’était très facile de tourner avec eux, les deux groupes étaient connus un peu partout..
On vient juste d’enregistrer avec le comédien américain NEIL HAMBURGER.

Ça sonne comment ? il chante ? j’aimerais bien entendre ça…

Il essaie de chanter… c’est vraiment hilarant. On fait « six pack » de BLACK FLAG et il faut l’entendre pour le croire. Ça sortira sur VINYL ONLY l’année prochaine…

J’aimerais beaucoup faire un disque avec JELLO BIAFRA, j’aime beaucoup son style vocal…

Waw, les HARD ONS avec BIAFFRA ! ! c’est un truc que j’aimerais voir une fois dans ma vie… tu as entendu son dernier 45 ? les reprises de Rev HORTON HEAT ?

Non, j’l’ai pas entendu. La dernière fois qu’il était en Australie, en 2003, on en a parlé pendant un bon moment, il était très occupé avec les MELVINS. Faudrait que je lui redemande, mais il est toujours très occupé…

A une période, vous vivez de votre musique, non ? J’imagine que ce n’est plus le cas (vu les activités du groupe..)

Dans les années 80 et 90, nous vivions de notre musique mais ce n’est plus le cas. Le truc pour les HARD-ONS, c’est que nous sommes juste des fans de musique qui aimons en jouer. L’argent ou quoique ce soit d’autre ne sont pas les motivations principales. On est issus de familles ouvrières très modestes, et nos parents nous on toujours encouragés à jouer de la musique.

TOP 5 de ce que tu veux .

TOP 5 de mes groupes préférés:
1. Residents
2. Blue Oyster Cult
3. The Damned
4. The Saints
5. Black Flag